Commencer avec un bang

décembre 31, 2018

En commençant avec un bang littéral (les traditionnels feux d’artifice du Nouvel An au centre ville), notre première année de vie urbaine a été pleine, rapide et gratifiante, même si, occasionnellement, les oiseaux et les arbres, la nature et le calme du Veluwe, notre maison durant plus de quarante ans, nous manquent.

Pourtant, Romkje et moi sommes souvent émerveillés et fascinés lorsque nous regardons par la fenêtre la dance interminable de l’humanité, entre la rue Prins Hendrikkade et la Gare centrale. En ce moment, durant ces nuits les plus sombres de l’année, des bateaux touristiques illuminés (jusqu’à mille bateaux par soirée) glissent silencieusement le long de notre appartement, débordants de touristes anxieux de voir les sculptures de lumière du Festival Of Lights (Festival des Lumières) s’étendant le long des canaux.

Plusieurs nouveaux projets du Centre Schuman ont été inaugurés à Amsterdam cette année. Le Salon Upper Room (chambre haute) au premier étage de la Prins Hendrikkade 50 est devenu un lieu connu pour les journées d’étude européenne, des séries d’études bibliques, des discussions autour d’un film ou d’un livre, et des réunions des étudiants de l’organisation Navigators. De plus, la Bibliothèque des Ressources Schuman, juste à côté, contient environs deux milles livres sur l’histoire, les visions du monde et les sphères de la vie de l’Europe.

L’inspiration pour ce salon était le Salon Schuman mis en place il y a deux ans à Bruxelles par notre chère amie et collègue Kathia Reynders. Celui-ci a malheureusement été fermé l’été dernier après sa décision à contre cœur de déménager pour des raisons personnelles et financières. L’héritage de Kathia continue à Amsterdam.

Un autre projet du Centre Schuman était la célébration de l’être ensemble et de l’interconnexion le 9 mai, Jour de l’Europe, ou Jour de l’interdépendance (may9.eu). Inauguré cette année avec le soutien du mouvement Ensemble pour l’Europe, celui-ci a pour but de mettre évidence la manière dont la diversité des cultures et l’interaction entre les peuples d’Europe ont enrichi nos vies. Le mois dernier à Prague, j’ai été encouragé d’entendre les plans de célébrations de différents mouvements membres pour l’année qui vient.

Au début de cette année, nous avions annoncé des plans d’offrir une maîtrise en leadership de mission et en Etudes européennes, et nous sommes reconnaissants pour ces lecteurs de la Pensée de la semaine qui ont répondu à notre appel afin de recueillir les fonds pour que le degré puisse être reconnu par l’Université Newman de Birmingham. Le délai fixé a été respecté et les plans se sont développés, ce qui nous permettra de recevoir la première admission des candidats pour la maîtrise en juin prochain. De plus amples détails, ainsi que les liens aux sites appropriés, seront très bientôt annoncés. Cette évolution nous aidera à institutionnaliser les programmes que nous avons développé jusqu’à présent, et offrira une reconnaissance Bologne pour le diplôme de maîtrise. 

Le Tour de l’Héritagedurant la première moitié de juillet, toujours un point culminant de l’année, nous a emmené, une fois de plus cette année, à travers l’Irlande, l’Ecosse et l’Angleterre. Même si ce n’est pas un nouveau projet, à l’avenir, le Tour continental de l’Héritage, durant les années paires (2020,2022,…), sera offert avec un module optionnel pour le programme de maîtrise.

Les lecteurs réguliers des Pensées de la semaine seront familiarisés avec le projet de beau-livre grand format présentant l’impact de la Bible sur une vingtaine de sphères de la vie. Des ébauches de chapitres ont été publiées en tant que Pensées de la semaine depuis l’été, et le projet est dans les phases éditoriales finales.

L’Ukraine est devenue un projet inattendu cette année, après avoir reçu des requêtes de traduire mon livre sur Robert Schuman, Qui a gagné la paix, en ukrainien. Ceci est survenu après une réunion avec des dirigeants de dénominations et des politiciens de ce pays à Strasbourg pour marquer les 500 ans de la Réforme, en Octobre 2017, et a abouti à plusieurs visites à Kiev et à Lviv. J’ai été totalement surpris par le grand intérêt, aussi bien auprès des dirigeants d’églises qu’auprès des politiciens, de la nécessité d’établir des fondations spirituelles dans la société. En octobre, j’ai rencontré 120 pasteurs pentecôtistes de tout le pays, venus spécialement pour une réunion de deux heures, afin de recevoir une copie du livre et d’entendre l’histoire de Schuman de pardon et de réconciliation. Il y a deux semaines, on m’a demandé de donner une présentation de 15 minutes sur Schuman lors d’un Forum Transform Ukraine avec des dirigeants du monde politique, de l’éducation, du monde des affaires et des syndicats. Tous ceux qui étaient présents ont reçu des copies du livre de Schuman, y compris deux anciens présidents nationaux et un premier ministre.

Avec la Gare centrale juste ‘devant notre porte’, il m’est devenu beaucoup plus simple, cette année, de voyager via l’aéroport Schiphol ou en train pour aller donner des conférences dans plus d’une dizaine de pays européens.

Demain, jour du Nouvel An, nous lançons notre nouveau Site web du Centre Schuman (schumancentre.eu) avec des nouveaux éléments, y compris des versions audio des Pensées de la semaine, des articles réguliers d’associés Schuman, y compris Ineta Lansdowne et Cédric Placentino (une série appelée ‘Un voyage européen’), des vidéos, des liens vers Facebook, vers Twitter et vers des sites utiles, un lien de dons pour des contributions au Centre Schuman, et des pages de ressources où les livres des Ressources Schuman peuvent être commandés. Le site web, géré par Cédric, sera aussi disponible en français et en italien. Je remercie spécialement Cédric et Ivan Suvorov pour leur travail sur le nouveau site web.

Nous espérons également démarrer 2019 avec un bang.


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine