Pèlerinage en ligne

juillet 6, 2020

Il y a exactement 605 ans aujourd’hui (lundi 6 juillet), le réformateur tchèque Jan Hus fut brûlé vif près de Constance, en Allemagne, pour avoir défendu la vérité. Les Tchèques profitent d’un jour férié national en mémoire de leur héros national dont la statue de bronze domine la Place de la Vieille-Ville au centre de Prague depuis 1915.

Malgré les difficultés de la première Guerre mondiale, le peuple tchèque donna pour permettre que cette sculpture massive soit construite pour le 500èmeanniversaire de son martyre. Le sculpteur écrivit : L’insurrection hussite fut la première grande révolution au cours de laquelle l’humanité déstabilisa le joug insupportable du despotisme religieux médiéval. A travers son martyr, Hus a acquis la liberté de conscience pour l’humanité.

Aujourd’hui, malgré les restrictions dues au coronavirus, je ‘visite’ en ce moment Prague avec un groupe international de quarante amis voyageurs en pèlerinage à travers l’Europe. Notre groupe de voyage représente une douzaine de nations répandues dans le monde entier, dans différents fuseaux horaires, d’Amérique du Nord et du Sud, du Pacifique, d’Asie, d’Afrique et d’Europe. Et pourtant, aucun d’entre nous ne quitte sa maison. Durant des sessions quotidiennes en ligne de 90 minutes sur zoom, nous avons voyagé ensemble la semaine dernière, et jusqu’à présent, aux Pays-Bas et en Allemagne, explorant Utrecht, Amsterdam, la Frise, Aix-la-Chapelle, Cologne, Fulda, le Château de Wartburg, Erfurt, Wittenberg, Halle, Leipzig et Herrnhut, à la recherche des minorités fidèles qui ont façonné l’Europe au travers de leur foi.

Jan Hus appartient certainement à cette nuée de témoins fidèles. Une semaine avant sa mort ardente, Hus écrivait depuis sa prison à la faculté et aux étudiants de l’Université de Prague : ‘Levez-vous pour la vérité qui prévaut sur tout et qui maintiendra son pouvoir jusqu’à la fin des temps.’

Règle de sept

La Règle de sept de Hus était récitée par des générations de ses disciples hussites : Recherchez la vérité, entendez la vérité, apprenez la vérité, aimez la vérité, dites la vérité, adhérez à la vérité, défendez la vérité, car la vérité vous rendra libre. Un siècle avant Luther, il prêcha dans la caverneuse Chapelle Bethléem (en langue locale et non en latin) sur la foi personnelle et sur l’autorité de la Bible, osant déclarer ‘qu’un pape vivant de manière contraire à Christ, comme toute autre personne pervertie, est appelé, d’un commun accord, un antéchrist’. Influencé par le traducteur de la Bible John Wycliffe d’Oxford, dont les étudiants bohémiens ramenèrent ses enseignements à Prague, Hus inspira à son tour d’autres personnes influentes comme Jan Amos Comenius (pionnier de l’éducation), Martin Luther (‘si seulement nous avions écouté le docteur bohémien’), et Vaclav Havel, qui a fait de la devise de Hus ‘la vérité prévaut’ la devise présidentielle : Pravda Vítězí.

Dans la campagne boisée et rocheuse à une heure de route au sud de Herrnhut, en République Tchèque septentrionale, les Tchèques en vacances suivront aujourd’hui les parcours marqués, escaladant, passant en-dessous ou contournant des rochers géants, avec un équilibre précaire, traversant le paysage de labyrinthe naturel menant à l’ancien lieu secret d’adoration pour les Hussites. Toujours un point fort de nos voyages à Prague, ce site vénéré, connu sous le nom de Kalich (calice), est un rappel du mouvement des disciples de Hus qui furent les premiers à célébrer la communion aussi bien avec le pain qu’avec le vin, ce qui était interdit par l’Eglise catholique de l’époque. Un calice sculpté dans le rocher, avec la date de 1634, est toujours clairement visible.

Des réfugiés religieux de la communauté de Herrnhut, initiée en 1722, étaient des survivants de l’église commencée en 1457 par les Hussites, et des membres de la Brüdergemeine de Herrnhut, participeront à une cérémonie commémorative en ce lieu aujourd’hui.

Depuis le confort de nos fauteuils, nous continuerons notre voyage cette semaine de Prague à Dachau, d’Augsbourg à Hurlach, de Saint-Gall à Zürich, de Caux à Genève, de Bâle à Strasbourg, et finalement à Scy-Chazelles, le village de Robert Schuman en France.

Vous pouvez toujours nous rejoindre pour la seconde partie de ce Tour de l’héritage. Ecrivez à info@schumancentre.eu.

Schuman Talk

Ce jeudi 9 juillet, à partir de 18 heures (heure de Paris), nous aurons notre deuxième Schuman Talk au cours duquel j’interroge des invités sur des questions européennes, avec Robert Schuman comme point de référence. Dr. Evert Van de Poll, auteur du livreChristian faith and the making of Europeprochainement publié (la traduction française est en cours), sera mon invité. Un Néerlandais vivant désormais en France depuis plusieurs années, Evert fut profondément ému par l’incendie de Notre-Dame l’an dernier, au point qu’il voulait faire quelque chose pour cela. Je l’interrogerai au sujet de cette expérience, et lui demanderai s’il se sent Néerlandais, Français ou Européen. Ensemble, nous explorerons le sujet ‘nationalisme, patriotisme et populisme’.

Rejoignez-nous sur youtubeou sur www.facebook.com/schumancentre.

De plus, Evert et moi-même ferons équipe pour enseigner lors de l’école d’été d’études européennesà Amsterdam, du 3 au 7 août prochain. Evert enseignera des sujets en lien avec le titre de son nouveau livre, et je donnerai des cours sur ‘comment la Bible a façonné nos vies’ : y compris l’art, la musique, l’éducation, le droit, la littérature, la langue, la politique, la science, la guerre et la paix, les droits de l’homme et bien d’autres sphères encore. Inscrivez-vous directement auprès de moi. Coûts : 250 €, plus 100 € pour l’hébergement. La semaine comprend des films, des discussions, un tour sur les canaux et un repas de clôture pour la remise des diplômes.

Inscrivez-vous à info@schumancentre.eu


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine