Ecoutez la sagesse

novembre 20, 2017

Lors d’un voyage au Cercle polaire en Finlande la semaine dernière, où j’étais invité à parler à l’université la plus septentrionale de l’Union européenne, l’Université de Laponie, j’ai découvert une réponse sincère à la campagne #metoo (moi aussi), faite par une jeune finlandaise nommée Sofia.

Grâce aux médias sociaux, la campagne est devenue un phénomène mondial prouvant que le harcèlement sexuel est aussi un phénomène mondial.

‘Sofia’, bien entendu, signifie ‘sagesse’. Et comme Proverbes 2:2 nous le dit, la sagesse mérite d’être écoutée. Jugez-en par vous-même.

Sofia: Comme pratiquement toutes les femmes et beaucoup d’hommes, j’ai aussi été sexuellement harcelée, donc c’est #metoo. Pas abusée, Dieu merci, mais harcelée dans ces différentes façons que chaque femme l’est.

C’était certains garçons de ma classe qui m’appelaient, ainsi que d’autres filles dont les seins n’avaient pas encore commencé à grandir, « planche » (« lauta » en finnois) ; et lorsque nos corps ont commencé à devenir plus féminins, à frapper et à serrer nos corps. C’était un homme adulte au hasard qui m’a contacté et m’a soudain envoyé une photo de son pénis. C’était un vieil homme cherchant à acheter mon corps quand j’ai essayé de l’aider lorsqu’il était perdu. C’était certains hommes qui essayaient de me frapper sans relâche, sans s’arrêter avant que je m’en aille. Et c’était beaucoup, beaucoup d’autres choses. Malheureusement, toutes des choses très communes pour nous, filles et femmes.

Contradiction

Cela me dérange lorsque certaines personnes réagissent à cette campagne, disant que nous devons enseigner à nos garçons à « ne pas violer/agresser/harceler ». Vraiment ? Honnêtement, je ne crois pas qu’il y ait beaucoup d’hommes dans notre culture qui ne savent pas que violer est mal et illégal.

Oui, ceci est une campagne importante. Mais il y a une contradiction majeure. En même temps, notre culture consomme ouvertement et sans vergogne de la pornographie, qui montre des abus, des viols – et pire encore – et appelle cela ‘divertissement’. De nombreux « experts » disent même que la pornographie est un bon moyen « d’éduquer » nos jeunes gens au sujet du sexe ou de « pimenter » la vie sexuelle dans le mariage. On dit aux filles qu’elles ne devraient pas être offensées si leur petit ami regarde du porno, parce que ‘chaque garçon fait ça’. Récemment, le monde occidental a célébré la vie de Hugh Hefner, un vieux pervers qui a construit un empire en voyant les femmes comme des objets sexuels. Notre culture dit que vendre du sexe est un métier comme un autre ; que c’est très bien pour les hommes d’acheter des femmes. Notre culture, le monde du divertissement et les médias encouragent les gens à avoir des relations  sexuelles libres et ridiculisent ceux qui croient que le sexe est sacré et appartient au mariage.

Notre culture enseigne ce qui est bien et mal dans la loi, mais dans les attitudes, notre culture enseigne toute autre chose. Les gens que nous célébrons, la pornographie que nous consommons, les choses que nous croyons parlent beaucoup plus fort à la jeune génération que nos mots. Nos attitudes disent que les femmes sont des objets de satisfaction pour les hommes et que les hommes qui peuvent en faire un empire, sont des héros. Ils disent que le sexe est une partie normale de chaque relation amoureuse – au plus tard à partir du ‘troisième rendez-vous’. Ils disent que le sexe est un besoin fondamental et que sans cela, nous ne pouvons pas nous épanouir. Et, en fait, la pornographie enseigne à nos garçons que les femmes veulent toujours avoir des relations sexuelles, qu’elles doivent toujours être prêtes pour tout ce qu’un homme désire – et qu’elles aiment être dominées, abusées et violées.

Idiots

En guise de réponse à la question de savoir combien de femmes et d’hommes ont été agressés sexuellement, nous n’avons pas à enseigner à nos garçons à « ne pas violer ». Nous devons enseigner à nos garçons et nos filles que la pornographie est mauvaise, malsaine et dangereuse. Nous devons prouver, par la loi, que l’achat de femmes est illégal. Nous devons arrêter de célébrer les gens qui ont traité les femmes comme des objets. Nous devons arrêter les forces qui remplissent les esprits des jeunes gens de croire qu’il n’est pas normal d’être vierge et que les personnes qui considèrent le sexe comme sacré et le gardent pour le mariage, sont des idiots.

Et par-dessus tout : nous devons encourager les hommes à être de vrais hommes – courageux et braves, forts de cœur, apprenant à partager leurs sentiments, prêts à se battre et à gagner la bataille de la dépendance à la pornographie, prêts à parler et disposés à servir, protéger et aimer les autres, spécialement les plus faibles. Et nous avons besoin que ces hommes montrent à nos garçons ce que c’est que d’être un vrai homme. Nos garçons ont besoin d’exemples sains et courageux d’hommes bons pour leur apprendre, par leurs paroles et leurs actions, en accord avec la façon dont un vrai homme respecte les filles et les femmes – à la maison, à l’école et dans les médias.

Alors, levez-vous, hommes de courage et d’honneur ! Nos garçons et nos filles – et nous, les femmes –avons besoin de vous pour que nos garçons deviennent  des hommes de courage et d’honneur. C’est la seule façon pour que les filles qui grandissent aujourd’hui, ne soient pas harcelées un jour. Nous avons besoin de vous – et nous croyons en vous !

Merci Sofia de vous être exprimée !

 


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine