Le code perdu

juillet 2, 2018

(Après quatre semaines de pause, la traduction française des pensées de la semaine reprend son cours. Etant donné que ces pensées ont continué à être publiées en anglais sans interruption durant le mois de juillet, nous rattraperons le retard pris en postant deux pensées par semaine durant le mois d’août. Merci pour votre compréhension. Cédric Placentino)

Durant les mois d’été, les pensées de la semaine seront d’une nature légèrement différente. Plus courtes que d’habitude, elles seront basées sur des ébauches de chapitres pour un livre-cadeau illustré, au style populaire, sur la manière dont la Bible a façonné tant de facettes de nos vies occidentales.

Ceci est un projet sur lequel je travaille en collaboration avec le philosophe et orateur indien Vishal Mangalwadi, auteur de ‘The Book that made your world’ (‘Le livre qui a fait votre monde’). Nous vous invitons à nous envoyer vos commentaires et suggestions alors que nous essayons de communiquer avec des lecteurs bibliquement analphabètes.

En ce moment, Romkje et moi sommes en Irlande pour le Tour de l’Héritage celte de cette année. Nous visiterons de nombreux sites monastiques et d’autres lieux historiques en suivant l’histoire des minorités fidèles qui ont façonné l’histoire des Îles britanniques.

Après le tour, nous nous préparons pour le Masterclass pour les études européennes, du 6 au 10 août, à Amsterdam, destiné à donner à tous ceux qui travaillent dans les missions ou sur la place publique, un aperçu du champ de mission exigeant de l’Europe. Encore une fois, le professeur Evert Van de Poll et moi-même examinerons avec les participants le paradoxe de l’Europe : le continent le plus façonné par le message de la Bible et par le rejet de ce message.

Cette opportunité pourrait-elle vous aider dans votre travail et votre appel ? Pourquoi ne pas nous rejoindre dans le cœur de cette ville vigoureuse durant ces jours ?

La Bible est le livre clé de l’histoire de l’Europe. Notre projet de livre illustré vise à promouvoir la conscience de la centralité de l’influence de ce livre sur notre style de vie et de pensée occidentale.

Commençons donc ici avec notre introduction au livre :

Essayer de comprendre la culture occidentale sans connaître la Bible, c’est comme regarder un film en 3D sans lunettes spéciales.

L’analphabétisme biblique érode notre héritage culturel occidental. Une génération ignorante des thèmes et des histoires de la Bible a perdu le code pour comprendre de nombreuses œuvres littéraires, musicales, visuelles et dramatiques de Shakespeare, Bach, Rembrandt et Dante, par exemple.

Ou de Dan Brown, U2, Hollywood et Jesus Christ Superstar d’ailleurs. Car une grande partie de la poésie, de la littérature et des films du 20èmesiècle supposent une alphabétisation biblique, désormais perdue.

Ce livre montre comment la Bible a façonné notre art et notre musique, notre langue et notre littérature, notre politique et notre démocratie, notre moralité et notre éthique, notre droit et notre justice, nos mariages et nos familles, nos affaires et notre économie, nos perceptions de la dignité humaine et de l’égalité, notre compréhension du temps et de l’histoire – même notre science et notre technologie – beaucoup plus que toute autre influence.

Pourtant la Bible est étrangement absente de nos programmes d’enseignement et des institutions publiques.

Nous n’avons pas besoin de ‘foi’ pour reconnaître le caractère unique de ce livre. Aucun livre n’a été aussi largement publié et traduit en autant de langues. C’est le livre le plus aimé et le plus détesté de tous les temps, le livre sans cesse le plus cité et le plus critiqué, le livre le plus introduit clandestinement et le plus détruit de toute l’histoire humaine.

L’existence même de la Bible est unique. C’est une bibliothèque portable (biblia) de soixante-six livres compilés sans éditeur général, l’œuvre de plus de quarante écrivains répartis sur au moins cinquante générations, sur trois continents et en trois langues. Leur œuvre combinée offre des réponses remarquablement harmonieuses aux questions les plus profondes de la vie : qui est Dieu ? Qui sommes-nous ? D’où venons-nous? Où allons-nous ? Comment devrions-nous vivre notre vie ?

La Bible a été une source d’inspiration et de réconfort pour un nombre incalculable de personnes à travers le monde pendant plusieurs siècles. Malheureusement, elle a également été utilisée à mauvais escient pour déclencher des guerres, des persécutions et des injustices. Le pouvoir et la richesse, la xénophobie et le racisme ont trop souvent noyé son message fondamental d’amour et d’acceptation, de pardon et de réconciliation, d’égalité et de dignité, de fraternité et d’hospitalité, de miséricorde et de compassion, de paix et de liberté.

A l’époque tout comme aujourd’hui. Car nous voyons de nouveau le nationalisme religieux être utilisé pour exclure ‘l’autre’. En même temps, la perte de cet héritage signifie que nous ne connaissons plus notre propre culture, et que nous devenons méfiants envers d’autres cultures.

Nous espérons que ces pages vous aideront, cher lecteur, à redécouvrir ce remarquable héritage culturel biblique.

 


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine