À venir très bientôt…

juin 18, 2018

Bonne nouvelle. L’été commence cette semaine.

Et avec lui, viennent de grandes opportunités de s’intéresser à notre monde.

Cambridge: Le mois prochain, The Social Reformers Summer School (l’Ecole d’été des Réformateurs sociaux) se tiendra à Cambridge (Angleterre), et se tiendra à Cambridge (Angleterre), sous la direction de nos amis et collègues du Jubilee Centre (Centre Jubilé). Conçu pour les jeunes diplômés, les jeunes professionnels et d’autres actifs dans le monde des affaires, dans les services publics ou dans le secteur caritatif, l’école aura lieu au Westminster College, à partir du jeudi 12 juillet à 12h30, et se terminera le dimanche 15 juillet.

Est-ce que les noms de Thomas Clarkson, Toyohiko Kagawa et Florence Nightingale vous sont familiers ? Peut-être vous rappelez vous de Clarkson grâce au film Amazing Grace – le réformateur Quaker qui a poussé William Wilberforce à l’action radicale. Florence Nightingale était l’héroïne de la guerre de Crimée qui soigna des soldats souffrants. Jadis, un symbole dans le monde anglophone, je soupçonne qu’elle est une inconnue pour la jeune génération. Quant à Kagawa – et bien, allez à Cambridge pour en savoir plus.

Des portraits de réformateurs sociaux comme ceux-ci feront partie du cours, tandis que les participants exploreront comment Dieu utilise les gens pour avoir un impact durable. Rien n’est aussi inspirant que de réaliser ce que Dieu a fait, par le passé, à travers d’individus dévoués, et désire encore le faire à travers nous.

Beaucoup d’entre nous veulent être impliqués pour apporter la justice dans nos enjeux mondiaux, mais comment ? Qu’est-ce qu’une approche spécifiquement biblique pour changer la société ? L’école guidera les participants à travers le cadre biblique et relationnel pourla réforme sociale, développé par Dr Michael Schluter, l’un des orateurs, et examinera des études de cas provenant de différents secteurs de la société.

Le troisième jour offrira un atelier exhaustif afin d’apprendre à définir le problème, construire une équipe et concevoir une stratégie pour mener des initiatives qui ont un impact durable sur la vie des gens et la société au sens large. L’Ecole d’été comprendra des cours, des ateliers, des films, des discussions de groupe et de collaboration, accompagnés d’un tour pédestre d’héritage chrétien afin de découvrir comment la foi a façonné l’une des principales villes universitaires du monde. Vous pouvez en savoir plus ici.

Amsterdam: Pour les stagiaires, les pasteurs, les implanteurs d’églises, les professionnels, les évangélistes – en fait, pour toute personne travaillant en Europe et désireuse de mieux comprendre le champ de mission difficile des personnes démunies dans lequel Dieu nous a placés – le Masterclass in European Studies (le Masterclass pour les études européennes) est la deuxième opportunité dont nous souhaitons vous informer.

Nous avons organisé ces Masterclass à Genève, à Bruxelles ainsi qu’à Amsterdam où le cours de cette année sera organisé, du lundi 6 août jusqu’au vendredi 10 août.

Je ne connais aucun autre cours d’une semaine donnant le genre de perspective spirituelle sur ce continent qui a été le plus façonné par la Bible et par le rejet de la Bible.

Comment pouvons-nous trouver un sens aux changements rapides qui se produisent aujourd’hui et comment devrions-nous répondre aux défis du sécularisme, du populisme, de l’Islam et de la nouvelle spiritualité ?

Evert Van de Poll, professeur au Séminaire théologique évangélique à Heverlee, près de Louvain en Belgique, discutera avec la classe sur un éventail de sujets, allant de l’émergence de l’idée européenne à la compréhension des idées contradictoires en compétition pour façonner l’Europe de demain .

Personnellement, j’ai beaucoup appris d’Evert et je suis reconnaissant qu’il prenne du temps chaque année pour apporter sa contribution.Nous apprendrons en nous promenant dans les vieux quartiers d’Amsterdam pourvoir « ce qui se cache derrière » – où, malgré toutes les distractions, nous pouvons voir Dieu à l’œuvre aujourd’hui de manière significative et encourageante.

Nous pouvons offrir quelques bourses partielles pour les missionnaires non salariés. Pour plus d’information,consultez la page web.

Tallinn: avec la bonne nouvelle de l’arrivée de l’été,vient aussi la prise de conscience que les jours commencent à raccourcir à nouveau – pour ceux d’entre nous vivant dans l’hémisphère nord.

Mais même quand les jours deviennent plus courts que les nuits, il y a encore quelque chose à attendre avec intérêt. Car, deux semaines après l’équinoxe – lorsque les jours et les nuits sont de la même durée – le troisième Hope For Europe Congress (Congrès ‘Espoir pour l’Europe’) se tiendra du 8 au 13 octobre.

Il y a près de deux ans, j’ai confié la présidence de HFE à Thomas Bucher, le secrétaire général de l’Alliance évangélique européenne, et donc même s’il y a une certaine continuité, il y a aussi quelques différences. Alors que les deux premiers congrès se sont déroulés à Budapest en 2002 et en 2011, cette fois-ci Tallinn (Estonie) sera la ville hôte. Comme pour les événements précédents, le congrès s’articule autour des réseaux paneuropéens existants : les arts, les villes, les ministères d’enfants, les invalidités, les éducateurs, l’économie, l’évangélisme dans l’ésotérisme, la lutte contre la traite, les soins de santé, les médias, les réfugiés, les musulmans, les Rom, la paix et la réconciliation, la prière et la jeunesse.

Les sessions plénières se pencheront sur les problèmes plus vastes auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui en Europe. Plusieurs conférenciers que je connais et recommande personnellement : Steve Hollinghurst, Andrzej Turkanik et Johannes Reimer; tandis que j’ai hâte de tirer des enseignements et de faire la connaissance de Meego Remmel et Helen Sworn à Tallinn.

J’espère vous y voir là-bas.

 


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine