Célébrer l’interdépendance

avril 9, 2018

Dans un mois, le 9 mai, ce sera la Journée de l’Europe.

Et en quoi c’est important? Pourriez-vous vous demander, tout comme les 99% d’Européens qui ne pourraient pas vous dire ce que ce jour représente.

Mais si vous avez lu les pensées de la semaine depuis un certain temps, vous connaissez mon point de vue, à savoir que cette journée représente le moment décisif de l’histoire européenne de l’après-guerre. Et que c’est un jour approprié pour les chrétiens de réfléchir sur le type d’Europe que Dieu pourrait vouloir, le genre d’avenir que nous devrions prier et œuvrer pour.

En effet, le 9 mai 1950, Robert Schuman proposa que l’Europe serait un meilleur endroit si les peuples européens œuvraient ensemble, dans la coopération et l’interdépendance – plutôt qu’en tant que rivaux, concurrents et ennemis habituels.

En tant qu’ancien prisonnier de guerre de la Gestapo et ministre français des Affaires étrangères en 1950, Schuman n’était pas un utopiste. Il avait connu deux guerres mondiales. Il comprenait l’énormité de la tâche de reconstruire une Europe déchirée par la guerre et éprouvant un traumatisme aigu de l’après-guerre.

Pourtant, il croyait à la résurrection de Jésus et avait donc de l’espoir pour l’avenir. Il croyait à la puissance de l’amour pour apporter le pardon et la réconciliation. Dans la compréhension de Schuman, les racines de la véritable démocratie – le principe de l’égalité, la pratique de l’amour fraternel, la liberté individuelle, le respect des droits de l’individu – sont toutes issues des enseignements de Christ. ‘Aimer son prochain comme soi-même’ était un principe démocratique, écrivait-il, lequel appliqué aux nations, signifiait être prêt à servir et à aimer les peuples voisins.

Sa proposition surprise, pour une application concrète et pratique de ces principes – dans la formation de la Communauté européenne du charbon et de l’acier – est reconnue comme la naissance du projet européen, exprimé actuellement dans l’Union européenne. Voilà pourquoi, le 9 mai est officiellement reconnu comme étant la Journée de l’Europe par l’Union européenne – un secret toujours bien gardé dans de nombreux Etats membres.

Sentiments mitigés

Schuman aurait probablement des sentiments très mitigés sur la façon dont ce projet s’est développé pendant près de sept décennies. Une chose qui lui plairait, c’est que la guerre entre les nations membres soitdevenue impensable – son objectif immédiat à l’époque.

Ce qui le dérangerait certainement, c’est la perte des fondements spirituels pour le rêve qu’il avait ‘d’une communauté de peuples profondément enracinée dans les valeurs chrétiennes’. Bien que nous pouvons trouver beaucoup de causes comme étant responsables de cette perte, nous devons nous demander, en tant que chrétiens, quelle a été notre contribution, tant individuelle que communautaire, pour ce rêve ?

A l’approche de la Journée de l’Europe, permettez-moi de suggérer un moyen concret de contribuer.

Promouvons la Journée de l’Europe comme une célébration de notre interdépendance. Car quand on s’arrête pour penser à cela, nos vies en Europe sont entrelacées de manière irréversible, et nous sommes profondément enrichis par notre diversité.

Les nations, comme les individus, ont besoin à la fois d’autonomie et d’interdépendance. En tant que nations, nous pouvons célébrer notre autonomie lors de nos journées spéciales (comme la Saint-Patrick pour les Irlandais, le Koningsdag pour les Néerlandais, ou la Fête nationale en France, etc.)

Mais pourquoi pas un jour pour célébrer notre interdépendance ? Une journée pour savourer la richesse de notre région dans l’histoire, la culture et les paysages ? Un jour pour réfléchir avec reconnaissance au fait d’appartenir à la famille européenne ? Une sorte de Jour d’Interdépendance ! Nous sommes de meilleures personnes lorsque nous cherchons le bien-être des autres. Nous sommes de meilleures nations lorsque nous cherchons le bien commun de tous les Européens.

Un mouvement qui relèvera ce défi est Ensemble pour l’Europe, qui rassemble des mouvements et des communautés – plus de 300 dans tout le continent – appartenant à différentes églises, protestantes, catholiques et orthodoxes. Dans les jours précédant et suivant le 9 mai, Ensemble pour l’Europe organisera des moments de célébration, de prière, des événements culturels, des tables rondes, etc. dans différents pays européens pour mettre en valeur une nouvelle manière de vivre, caractérisée par l’interdépendance.

À Utrecht, aux Pays-Bas, les ‘trois cathédrales’ – catholique, vieille-catholique et l’église Dom protestante – invitent tout le monde pour les Vêpres œcuméniques de la Journée de l’Europe.

Idées concrètes

Voici quelques idées concrètes que vous pouvez suivre avec des amis pour célébrer l’interdépendance, comme nous les avons listées sur le site www.may9.eu (prochainement traduit en français):

  • Inviter quelques amis pour une soirée de détente, en dégustant une pizza italienne avec quelques bières belges ou des vins français, tout en regardant une série policière suédoise.
  • Organiser un repas progressif avec des cours de différentes cultures et de la musique reflétant différentes cultures européennes.
  • Inviter des amis à une soirée vin et fromage, avec des vins et des fromages de différents pays.
  • Visiter une galerie d’art et remarquer la variété des nationalités européennes qui ont rendu cette collection possible.
  • Assister à, ou même organiser, un événement musical avec des artistes et des compositeurs représentant différentes cultures européennes.
  • Organiser un festival européen de courts métrages, d’une journée, avec des films d’Europe de l’Est, de l’Ouest, du Nord et du Sud.
  • Faire une excursion d’une journée dans un pays voisin.
  • Organiser un flash mob sur une place publique, dans une gare ou un aéroport, afin de jouer l’hymne européen, L’hymne à la joie.

Comment pouvons-nous célébrer au mieux la convivialité le mois prochain ?


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine