Rencontre autour de Jésus

décembre 8, 2014

Très tôt mercredi dernier, plusieurs centaines de politiciens, fonctionnaires, diplomates, hommes et femmes d’affaires, leaders d’églises et activistes se sont attablés ensemble dans les bâtiments du Parlement européen à Bruxelles à l’occasion du Petit-Déjeuner de Prière annuel.

Rassemblement parmi 130 autres similaires de par le monde, le Petit-Déjeuner de Prière est un lieu de rencontre centré sur Jésus et ses enseignements. Celui de Washington voit la présence du Président américain chaque année depuis 1953. Il a grandi en une série de réunions, séminaires et repas, et inspiré des rassemblements similaires de par le monde. Parmi les orateurs de Washington, nommons Mère Teresa, Bono et Tony Blair. Le petit-déjeuner de Bruxelles est accueilli par les membres du Parlement Européen. Parmi les orateurs récents, citons l’ancien Président du Parlement européen, Jerzy Buzek, et Herman Van Rompuy, qui a fini son mandat de premier Président du Conseil européen, il y a quelques jours.

Paix

Pour le petit-déjeuner de la semaine dernière, deux orateurs furent invités à aborder le thème : ‘En Moi, vous aurez la paix’, tiré de Jean 14:27 – Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne se laisse pas effrayer.‘

Le député néerlandais Gert-Jan Segers, du parti ChristenUnie, remarqua que le commandement – Ne crains pas ! – apparaît 365 fois dans la Bible : ‘un pour chaque jour.’ ‘Sommes-nous désireux de rester dans notre appel, quelle que soit la difficulté ?’ demanda-t-il à son auditoire. Il déclara que le film ‘Des hommes et des dieux’, montrant neuf moines trappistes vivant paisiblement avec la grande population musulmane d’Algérie, montre à quel point ce choix peut être difficile. Sept des neuf moines furent enlevés et tués en 1996 alors qu’ils se trouvaient pris au milieu des camps opposants lors de la guerre civile algérienne. Alors que ces moines étaient appelés à rester en Algérie, Dietrich Bonhoeffer était appelé à quitter l’Amérique pour retourner en Allemagne où, quelques jours avant la fin de la guerre, il fut pendu pour sa complicité dans la tentative d’assassinat d’Hitler. Pourtant, Segers observa que ses textes sont vivants et continuent d’inspirer les nouvelles générations. La paix promise par Jésus n’était pas la liberté hors de, mais dans les tensions et les conflits.

Florica Chereches, membre du Parlement roumain, représentait le Président récemment élu, Klaus Iohannis, leader du Parti National Libéral et membre de l’Eglise Evangélique Luthérienne. Elle décrivit sa victoire surprise aux élections, le mois dernier, comme une réponse aux prières de beaucoup afin que l’intégrité et la compétence remplacent la corruption et le copinage. En demandant à ses auditeurs s’ils avaient connu des moments de peur, Madame Chereches révéla sa propre histoire dramatique de la découverte de la paix de Jésus au milieu des troubles. Enceinte et mère de deux enfants, elle attendait le retour de son mari, violoncelliste professionnel, d’une tournée de deux mois dans le nord de l’Europe. C’est alors qu’elle reçut la nouvelle de son décès, survenu après s’être endormi au volant, sur la route du retour.

Confiance

‘Seule, remplie de peur et sans emploi – c’est à ce moment-là que j’ai su que je devais faire confiance à Dieu’, disait-elle, ‘et je me suis accrochée au Psaume 34. J’ai choisi de bénir le Seigneur en tout temps.’ Madame Chereches débuta en politique après s’être remariée et avoir eu un quatrième enfant.

Après un temps de prière autour des tables pour les situations conflictuelles, la persécution, l’esclavage et les souffrances politiques, un jeune phénomène Bulgare de la chanson, Krisia Todorova, amena le sourire sur les visages dès le moment où elle ouvrit la bouche. Deuxième, cette année, au Concours Eurovision de la Chanson Junior à Malte, la petite Krisia surprit les personnes présentes avec une interprétation mature et confiante d’Amazing Grace.

La prière finale pour le petit-déjeuner était lue par Tunne Kelam, eurodéputé estonien, un des principaux dissidents sous le régime soviétique et qui apprécie profondément l’unité européenne. Je lui ai demandé ses notes écrites afin que d’autres puissent aussi faire cette prière :

Dieu Tout-Puissant en Jésus-Christ,

Nous te remercions pour ce miracle d’avoir pu nous rassembler ici librement en Ton nom, gens de beaucoup de pays d’Europe, dans la croyance que Tu es la source réelle de vie, de paix et d’espoir.

Nous prions pour tous les peuples qui font l’expérience de la persécution, de l’emprisonnement, de la torture et font même face à la mort parce qu’ils persévèrent dans leur foi en Toi. Nous Te demandons Ta miséricorde et Ton aide pour sauver les Chrétiens, nos frères et sœurs en Irak, en Syrie, au Nigéria, au Pakistan, en Corée du Nord, en Chine et dans beaucoup d’autres pays. Nous prions pour le peuple ukrainien afin que la paix et l’unité puissent être restaurées là-bas dans la justice et la bonne coopération, et que toutes les nations de cette région puissent se respecter les unes les autres comme égales. Nous prions spécialement pour ceux qui ont sacrifié leur vie dans le nom de la liberté et de la dignité humaine. Nous prions pour l’Europe dans son ensemble.

Nous Te demandons de nous rapprocher ensemble dans l’esprit de Jésus. Aide-nous à mieux discerner, et plus clairement, ce qui est juste et qui sert le bien commun, et ce qui est égoïste, lâche et manque de perspicacité. Elargis et rafraîchis notre perception afin que nous puissions découvrir les racines spirituelles de l’Europe, son Âme qui nous fait tous membres d’une famille – citoyens de ton royaume.

Amen!


À la semaine prochaine,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Inscrivez vous pour Pensee de la Semaine